Association POTENTIEL

Atelier libre et cours de céramique à Melun

A la découverte de la terre sigillée
avril 2019

Des adhérents de Potentiel sont allés rencontrer les céramistes Philippe Buraud et Jacqueline Hoerter , spécialistes de la terre sigillée, dans leur atelier en Essonne. Merci pour ce bel après-midi, votre accueil chaleureux et toutes vos explications.

1) à l'arrivée, café et thé dans la salle d'exposition

2) nous observons les céramiques de Philippe et Jacqueline.

Ce qui surprend ? la variété des teintes, la richesse du décor et le toucher satiné du revêtement sigillé.

3) face à nos questions,Philippe nous guide vers son atelier et explique...

la sigillée est obtenue par une longue décantation de terre liquéfiée, qui permet de recueillir les particules argileuses les plus fines (nanoparticules).

on aperçoit ci-dessus les bouteilles contenant la sigillée, rangées à côté de la cabine d'émaillage.

différents stades de fabrication d'une pièce sigillée

en arrière-plan: bouteille crue polie
à côté: projection partielle de sigillée ocre
à droite: sigillée posée uniformément avant enfumage
au premier plan: même pièce après enfumage
à gauche: noir obtenu par enfumage,sur un flacon ayant reçu différentes couches de sigillée

polissage répété tout au long du séchage, puis lustrage entre la pose des couches de sigillée sur la pièce crue (parfois jusqu'à 15 couches)

ajout d'oxydes ou sels minéraux pour créer des teintes et effets particuliers

plusieurs cuissons à basse température (900° à 1000°) puis un enfumage final qui réhausse les couleurs et crée les noirs

Philippe souligne la grande variabilité des résultats en fonction des matières premières, du déroulement des cuissons, du geste du céramiste, de l'enfumage, etc. Tout est soigneusement noté dans des cahiers, mémoire de l'atelier.

Retour au menu